Poèmes chinois

 

par Louis Bouilhet

présentation de Claude Le Roy

 

 

 

Au milieu du XIXe siècle, les événements de Chine qui font l'actualité amplifient l'intérêt que suscitait déjà l'Extrême-orient, notamment chez Flaubert et son ami Louis Bouilhet. Ce dernier ne tarde pas à être captivé par la littérature et la civilisation des Chinois dont il s'initie à la langue.

Ces études l'inspirent au point qu'il compose ce qu'il désigne comme ses « poèmes chinois ». Les voici, témoignage de son art au service d'une passion.
 

La passion éprouvée par Louis Bouilhet (1821-1869) pour la Chine, sa langue et sa culture, fut de son propre aveu à l'ami Flaubert « le seul côté lumineux de (sa) vie ». S'il ne parvint pas, faute de temps libre, à écrire le Conte chinois qui lui tenait à cœur, il témoigna de cet amour par ses poèmes.

 

Version numérique PDF - ISBN 978-2-37295-011.4

prix public : 3,50 €

Acheter et télécharger ICI

 

Version papier : 14 x 21 cm - 60 pages - ISBN 978-2-37295-012.1

prix public : 10 €

Commander et acheter : ICI

ou disponible dans toutes les bonnes librairies

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Groupement des Editions h&d sarl